Contrepoints en 3 volumes

Jeanne CHAMPEL GRENIER
&
Louis DELORME

http://brontosaure.wixsite.com/aupieddusuc

Poèmes, Aquarelles, Huiles, Gravures, Sculptures

Contrepoints vol i jeanne champel grenier et louis delorme

Contrepoints volume II
Contrepoints volume III

Préfaces de Claude Luezior en ligne sur le site de Jean DORNAC

http://www.couleurs-poesies-jdornac.com/tag/claude%20luezior/

Blog dédié à la poésie actuelle par Jean DORNAC, Poète,

Commentaires (1)

Béatrice GAUDY
  • 1. Béatrice GAUDY (site web) | 06/05/2018
LETTRE DE BÉATRICE GAUDY
à Jeanne CHAMPEL GRENIER et à Louis DELORME au sujet de CONTREPOINTS ( triptyque édité chez FRANCE LIBRIS )

Bonjour chère Jeanne, et merci de tout cœur pour les magnifiques ''CONTREPOINTS'' que vous signez avec Louis Delorme, l'on ne sait ce qu'il faut admirer le plus, de la poésie des mots ou de celle de l'image, tant le talent se déploie également dans les deux domaines d'expression. Et il faut certainement une profonde entente avec un autre poète-artiste pour réaliser avec lui-même un duo si étroit que manifestement il est advenu que l'oeuvre de l'un fasse parfois naître celle de l'autre.
Vous êtes particulièrement brillante, vous renouvelant beaucoup, jouant de registres variés ; L'humour est par exemple fort rare en poésie. Pourtant votre « Grand défi » a de quoi aider bien des gens à espérer ou à ne pas se sentir seuls. Il est vrai que votre pensée est pleine d'énergie. Et combien est touchante « La broche ancienne », original le poème « De la rose », quant à « L'écume » elle s'ouvre sur une dimension philosophique - le bord de mer vous inspire d'ailleurs de très beaux textes.
Peintre, vous êtes aussi décidément très douée par votre capacité à saisir l'essentiel, l'émotion artistique produite par la lumière sur les fleurs, un oiseau, un paysage, un monument...de plus vous avez un sens des couleurs magnifique. Il est pourtant si difficile de restituer la raison de cet émerveillement, et vous y parvenez parfaitement.
Je connaissais jusqu'à présent moins Louis Delorme. Je ne connaissais en fait de lui que les articles qu'il a signés dans « La Braise et l'Etincelle » jusqu'à l'arrêt de cette revue, et avec lesquels j'étais en général d'accord, à quelques nuances prés. J'ai donc grand plaisir à le découvrir comme poète, peintre et même sculpteur. Incontestablement, il signe aussi de belles œuvres fortes. J'aime particulièrement « Mémoire Vive », Déconfiture », « La prière du paysan », « La cathédrale engloutie »ainsi que les magnifiques peintures du même nom et celle qui figure en couverture de « Souvenirs »
J'ai été étonnée que tous deux fussiez inspirés par les bohémiens, un thème particulièrement rare en poésie. Mais je remarque que lorsque je le trouve, c'est sous la plume de gens qui vivent en '' Occitanie Grande'', comme disent les Italiens, ou qui en sont originaires.
Les « bouhémi »( en occitan) ne nous laissaient pas indifférents non plus. Il était remarquable que dans les années 70, lorsque le travail abondait, ils continuaient à vivre pauvrement, dans leurs roulottes en bois que tirait un cheval. Nous les percevions vraiment comme un peuple qui avait fait un choix de vie : le choix de la liberté.
Vos poèmes sont-ils mis en musique ? Je suppose que vous faites aussi des lectures. Quel travail ! Mais qui en vaut la peine. Vos « CONTREPOINTS » sont vraiment magnifiques. C'est une publication marquante....../........

Lettre envoyée de Paris et reçue le 28 mars 2018.

Ajouter un commentaire